Petite leçon de philosophie politique pour Manuela Cadelli

Quand vous êtes libéral et que vous tombez sur un article qui tente maladroitement de vous expliquer que le néolibéralisme c’est mal et ça tue des chatons, mais que cet article tape systématiquement à côté, il y a deux réactions possibles. Soit vous l’ignorez en vous demandant quand les gens qui rédigent ces papiers vont-ils apprendre à se renseigner sur les sujets qu’ils traitent. Soit vous vous appliquez à le démonter. Mais pour cela, il faut avoir du temps à perdre, et cela tombe bien, j’en ai aujourd’hui. Continuer la lecture de Petite leçon de philosophie politique pour Manuela Cadelli

La logique libérale pour sauver le syndicalisme de son action mafieuse

Les grèves de ces derniers jours en Belgique montrent qu’une partie du syndicalisme du plat pays, bien loin de ses prérogatives historiques (importantes et légitimes), est devenu une mafia au sens propre du terme. Continuer la lecture de La logique libérale pour sauver le syndicalisme de son action mafieuse

La FGTB s’en va saluer Castro, ce grand démocrate.

D’abord, j’étais parti pour écrire un tout petit billet doux suite à l’intervention d’Yvan Mayeur, notre maïeur bruxellois, qui se plaignait à juste titre de ne plus pouvoir assurer la sécurité des sommets de l’UE. Pour faire court, ceux-ci se multiplient quand la dotation diminue. L’argent en question vient du fédéral, et je m’interrogeais sur deux choses. D’abord, le bien fondé de telles coupes budgétaires régaliennes (le cœur de raison d’être d’un État, je le rappelle) en période de terrorisme, réel ou fantasmé. Ensuite, je me demandais si ce n’était pas à l’UE de verser de l’argent à la police de Bruxelles pour sa sécurité, plutôt que les contribuables Belges.

Mais, en quelques minutes, la FGTB m’a fait changé de sujet grâce à sa dernière idée de génie.

Continuer la lecture de La FGTB s’en va saluer Castro, ce grand démocrate.